vendredi 27 septembre 2013

COMMUNIQUE


Blocage de la formation des Educateurs de Jeunes Enfants : nous y sommes !

Dès la mise en place de la gratification et les premières difficultés rencontrées par les étudiants, des professionnels de la formation exprimaient leurs craintes de voir le système de formation des professions sociales se bloquer et prédisaient ce qui arrive aujourd’hui.

Nous y sommes. Depuis la loi Cherpion qui limite la durée d’un stage à 6 mois sur une année universitaire, suivie de la loi Fioraso du 22 juillet 2013 et son décret d’application paru en août qui étend l’obligation de gratification à l’ensemble des secteurs qu’ils soient privés, associatifs ou publics, la situation est critique.

Le dispositif de formation se trouve dès aujourd’hui hors la loi, parce que l’amplitude de certains stages dure jusqu’à neuf mois (en référence aux textes régissant les diplômes) et parce que de nombreux lieux de stage et sites qualifiants n’ont pas la possibilité de gratifier.

Un constat : Le statu quo actuel demeure et met en péril à court terme la formation des éducateurs de jeunes enfants basée depuis toujours sur l’alternance.

Une question : Une réduction de la durée des stages est-elle envisagée et présage-t-elle de nouvelles réformes des diplômes ?

Une proposition : Une mobilisation forte, en synergie, de tous les acteurs concernés, employeurs, centres de formation, étudiants, gouvernement pour trouver des solutions.

Le blocage de notre système de formation se confirme : le ministère ne s’empare pas du problème, la DGCS répond que la loi doit s’appliquer, les régions et les conseils généraux sont confrontés à leurs contraintes budgétaires….

L’Aformeje demande que l’alternance et la qualité des formations soient préservées et qu’en même temps s’engage au plus vite un véritable dialogue pour sortir les étudiants et les dispositifs de formation de l’impasse actuelle.

Paris le 27/09/2013

L’Aformeje : association pour la formation au métier d’éducateur de jeunes enfants

www.aformeje.blogspot.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire